L'aéromodélisme dans l'espace aérien belge

La Direction générale Transport Aérien est responsable de l'exercice de l'aéromodélisme, comme de toute autre activité aérienne. Elle réglemente notre activité dans la circulaire GDF01 qui est disponible ici.

Elle est en vigueur depuis le 1er septembre 2013.

Début mars 2014, la DGTA a précisé le sens à donner à l'article 5.2.4.b). Voir ceci.
Début 2015, la DGTA a légèrement revu les dispositions particulières s'appliquant aux terrains situés en CTR civiles
En 2016, la DGTA a octroyé une dérogation à l'obligation de voler en immersion en double commande.
En 2017, la DGTA a explicité qu'il est autorisé de voler sur un terrain où le parking et les constructions sont situés à moins de 40 m de la piste à la condition qu'une clôture d'au moins 190 cm soit dressée entre la piste et ces obstacles.

 

Quelques conseils pour remplir vos documents DGTA.

Les formulaires suivants sont prévus pour :

  1. Demande d'autorisation d'exploitation d'un terrain d'aéromodélisme (la redevance pour 2016 est de 161 € pour 5 ans)
  2. Demande de prolongation de l'autorisation d'exploiter un terrain d'aéromodélisme (la redevance pour 2016 est de 161 € pour 5 ans)
  3. Demande d'autorisation  pour organiser un spectacle aérien d'aéromodélisme (la redevance pour 2016 est de 64 € sur un terrain d'aéromodélisme et 128 € sur un terrain temporaire)

Tous les liens indiqués ici pointent vers le serveur de la DGTA pour garantir l'obtention de la version actuelle du document recherché. 

L'adresse où vous devez envoyer vos documents à la DGTA :

A l'attention de
Service public fédéral mobilité et transports
Transport aérien
Direction espaces aériens, aéroports et supervision
Rue du Progrès 56
1210 Bruxelles

 

La cohabitation des aéromodélistes avec les utilisateurs de drones professionnels

La situation réglementaire actuelle et à venir des drones professionnels nous avait été décrite par Madame Erika Billen, en charge de cette matière à la DGTA, lors de l'assemblée générale de l'AAM du 25 janvier 2015. Lors des Drone Days de Bruxelles en 2016, une mise à jour de la situation a été présentée.